Avis à la Population

Publié le par Antoine

Non content de m'être mis au whiskey en mars et à la clope juste dernièrement (et oui, il y a des anxiétés qui ne se soignent qu'au tabac, A DEFAUT de pouvoir me procurer de la morphine), je ne trouve dans l'immédiat d'autre solution que de me faire une cure de cinéma.

J'ai donc revu Alexandre le Grand, le vrai héros de tous les temps, mais je dois dire que je ne suis pas encore en mesure de l'égaler au niveau des conquêtes (de territoire, s'entend! A quoi pensiez-vous enfin!). D'autres films me paraissent intéressant à regarder, comme Sweet November, histoire de me remettre dans le bain de l'amour inconditionnel et du retour aux choses réelles en écartant tout ce qui est indispensable et futile de notre misérable vie. Mais le must, ce qu'il faut absolument que je vois - que dis-je - que je revois une énième fois, c'est Titanic.

Donc AVIS A LA POPULATION: je cherche une âme charitable qui serait disposée à me prêter ce magnifique film qu'on ose encore appeler un navet dans certains milieux et chez certaines personnes. Je ne paierais pas de location.

J'ose croire qu'il existe encore des possibilités pour l'amour sur cette Terre enfumée. Mais d'un autre côté, je recherche aussi des gens pour aller s'amuser parce que là, je me morfond et m'enfonce dans ce putain de fauteuil qui me sert de chaise de bureau.

Alors par pitié, "emmenez-moi" ailleurs parce que j'ai envi de faire la fête, de m'éclater, de PARIER LE TOUT !!!!!! Par contre, tout de suite, là, une soirée intime, non merci. Courrons dans les forêts d'or et de lumière, euh, dans les bars et les clubs de streap-tease, non, n'importe où pour rire et danser. Je suis même prêt à aller dans cette fameuse boîte où nous sommes pas allés, c'est dire (bon... après j'espère qu'une personne de sexe masculin viendra aussi, histoire de).

Un grand merci à Véro, au passage, pour nos petits verres en duo hier, et pour m'avoir expliqué que m'être bourré la gueule seul dans ma chambre mercredi soir par désespoir n'était pas la solution. Non seulement j'étais comme un vieil alcolo la clope au bec à boire mon muscat (encore ça va c'est doux), mais en plus je tombe sur un reportage "les jeunes ont tendance à boire un peu trop". Ouch, mais ça ne m'a pas empêché, et puis j'avais des raisons potables.

Voilà, donc je récapitule:

     - Titanic
     - Sorties n'importe où

Publié dans Joies Bigbangestes

Commenter cet article