Agréable Soleil

Publié le par Antoine


Le sénéchal s’avança vers le gueux couché dans la boue. De ses yeux cruels, il dévisageait la silhouette agonisante. « Le roi te demande, vous demande tous de vous acclimater à votre nouvelle vie. Désormais vous naîtrez, vous vivrez et vous mourrez dans la boue ». L’homme recrovillé laissa échapper un dernier gémissement. Le sénéchal, sa mauvaise conscience repue, balaya une dernière fois la foule de son regard méprisant et s’en alla.

Written by Laetitia - July 2008


Je vais faire la grève des vidéos, puisqu'aucun semble apprécier le fait que je fasse de beaux montages sur notre grande amitié sembable à - comment est-ce déjà - ah oui, "une tour d'airain". Non ne prends pas peur Victor, c'est de l'humour, je dis ça pour rire, pour me moquer un peu de moi parce que visiblement il le faut.
Par contre, je crois que je vais vraiment finir par ne plus écrire. Il n'y a aucune raison que je sois le seul à mettre à jour mon blog alors que vous en avez tous un. Vous pouvez vous détendre ou vous arracher les cheveux en le lisant, alors que moi, le pauvre gars qui a le plus besoin d'occupations ces temps-ci, je ne le peux pas. Même pas une musique ennuyante à me mettre sous la dent. C'est d'une tristesse exaspérante.

Je me suis remis à écrire Absolution - encore une fois, je sais. Cinquante chapitres, ce n'est finallement pas rien, et ça me donne encore plus envie d'arriver à terme. Le problème, peut-être, c'est que chaque heure pendant laquelle j'écris me donne de nouvelles idées de textes ou de chapitres, et je n'en finirais jamais si je suis à chaque fois mes idées.
En parlant d'écrire, j'ai ajouté une page au blog, un gros, très gros, questionnaire sur moi. Je m'ennuyais légèrement, donc j'ai décidé de le remplir, alors s'il y a des amateurs pour de la lecture, je leur en prie.


Des contes et légendes, une boucle infinie,
Distord le temps, l’espace, en tant de fantaisies,
La boucle temporelle, et le temps qui s’enfuit
Poursuit l’homme et la terre, redéfinit la vie.

Written by Victor - July 2008


Hier, je rentrais de Lyon après avoir rendu mon costume d'Oncle Sam des Classes, et le soleil était splendide. Mes parents étaient sortis, donc nous n'étions pas près de manger. J'ai donc attrapé l'appareil photo pour aller faire un tour. Je suis d'abord monté vers les vignes du Chemin de Mars (en gros, là où on a refait du judo avec Tommy). Les clichés sont superbes. Puis j'ai continué ma route jusqu'au château d'eau et les champs de blé et de maïs de l'autre côté de la colline. En revenant chez moi, je me suis arrêté quelques instants au Chemin des Gueules Noires (qui était bloqué, c'est bien ma veine, vas t'en sortir à reculons). Alors là, j'ai fais quelques belles photos, surtout avec les tournesols qui commencent juste à être en fleurs. Laetitia, toi qui est amatrice de photos, je te conseille d'en prendre un max sur Communay en ce moment, il y a de très beau couchers de soleil.
Marcher dans un champs de blé et extraordinairement agréable. J'ai même eu le plaisir simple de courir à travers les tiges, et avec la chaleur du soleil couchant, c'est un petit plaisir dont je ne pourrais pas me passer. Alors je sais que vous allez peut-être trouver ça ridicule, mais certains aiment marcher les pieds dans l'eau sur la plage, moi je préfère en tout cas marcher dans mes champs de blé.

Je vous quitte mes chères âmes errantes. Vivez la vie, aimez-la, dansez-la, et soyez heureux comme vous l'êtes.

Commenter cet article

Victor 03/07/2009 18:47

Pas de problème pour mon blog.... j'ai des tonnes de connerie à mettre...Mais il faut que j'en trouve le temps :  attendons le 9 juillet. Il sera réalimenté....Ps: ressort tant que tu y es tous les vieux écrits qu'on avait fait un jour chez toi à partir de qq mots du dictionnaire ^^ 2 c'est bien mais y en a des plus pourris ^^

Antoine 04/07/2009 01:08


ui mé j'ai peur de me répeter un peu


Anthony 03/07/2009 11:20

loool